Amis du Jardinier de Dieu

Aimée Mullins : chacun est responsable de son propre bonheur

Publié le 25 Juillet 2011 par Amis du Jardinier de Dieu in Histoire du jour

aimee-mullin1.jpgCette femme amputée des jambes sous le genou à l’âge de 1 an a accompli tant de choses que les mots semblent faibles pour décrire son parcours.

Aimee Mullins a vécu dans un milieu ouvrier à Allentown en Pennsylvanie, grandissant avec son handicap. Cela ne l’empêche pas de faire des petits boulots comme les autres enfants dès 12 ans et même, de livrer tous les dimanches matin 104 exemplaires du Morning Call, avoue-t-elle dans son interview.

Rien n’arrête cette jeune femme qui obtient une bourse pour étudier les sciences politiques à l’université de Georgetown. Elle se lance dans le sport mais pas n’importe lequel : l’athlétisme de haut niveau aux côtés d’athlètes valides. « A 19 ans, elle bat les records du monde du 100 mètres, du 200 mètres et du saut en longueur aux Jeux paralympiques de 1996 à Atlanta, » lit-on dans le JDD. Son secret : Sa détermination, son courage et des jambes en fibre de carbone « inspirées des pattes arrière du guépard » … aimee-mullin2.jpg

Aimee Mullins : Mannequin, athlète, actrice et amputée des deux jambes…

http://people.senego.com/aimee-mullins-mannequin-athlete-actrice-et-amputee-des-deux-jambes/

L’admiration que vous suscitez vous met-elle mal à l’aise?

Ce qui me met mal à l’aise, c’est qu’on me colle une étiquette de modèle. Je ne me considère pas comme un exemple à suivre. Je suis juste un être humain. Je me trompe parfois et j’en tire des leçons. Or, lorsque vous endossez un rôle de modèle, vous n’avez pas le droit à l’erreur. Je trouve très frustrant qu’on veuille me mettre dans une case, alors que j’ai déjà dû me battre pour sortir de la case «handicapée». En ce moment, aux Etats-Unis, les médias font leurs gros titres avec l’histoire d’un garçon né sans jambe gauche qui a gagné le championnat national de lutte gréco-romaine. Tout le monde parle de son courage, mais cet enfant n’a pas choisi de naître sans jambe! Quelqu’un de courageux, c’est un soldat qui s’engage pour partir à la guerre, une personne qui travaille dans une léproserie ou qui fait de la prévention du sida dans des pays où parler de sexualité est illégal. Ça, c’est avoir du courage.

Selon vous, chacun est responsable de son propre bonheur?

Exactement. …

http://www.femina.ch/viedo-mullins?page=2

Qu'en pensez-vous, les ami(e)s

Commenter cet article