Amis du Jardinier de Dieu

Chemin Vérité et Vie

Publié le 2 Avril 2012 par Michel D. in Sagesse par Michel

           Jean, dans les chapitres 13 à 17, nous relate comment Jésus, après le repas partagé de la Sainte Cène et à la veille de sa Passion, donne en guise d’adieu un long enseignement à ces disciples. Thomas se fait le porte parole de tous, en disant : «  Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions nous le chemin » Jésus lui répondit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jean 14  5-6) Un peu plus loin au verset 12 Jésus nous dit encore : «  celui qui croit en moi, fera, lui aussi, les œuvres que je fais et il en fera même de plus grandes parce que je vais vers le Père. » Alors là, c’est le summum : faire des œuvres plus grandes que celles faites par Jésus ! Et  Jean de rajouter: « Il y a encore bien d’autres choses qu’a faites Jésus. Si on les mettait par écrit, une à une, je pense que le monde lui-même ne suffirait pas à contenir les livres qu’on en écrirait. » (Jean 21-25). Moi, dont les bonnes actions tiendraient même pas sur un cahier d’écolier, en lisant cela j’en arrive donc à la seule conclusion : je ne crois pas en Jésus ! Et pourtant, ce n’est pas vrai, donc, il me faut en reconsidérer l’interprétation.

chemin-fleuri-1.jpg
     Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie.  Ce verset je le connais bien, mais comme pour les choses ou pour les gens qui nous sont proches, quand on est trop près, cela est familier, alors on ne le goûte plus. J’avais oublié dans quel contexte, Jésus avait répondu cela à Thomas et surtout je l’avais pris globalement comme une entité. Or, Jésus n’a pas voulu parler de lui pour se définir, mais pour nous enseigner, de manière pédagogique, comment prendre sa suite en croyant en lui. Chemin, Vérité et Vie. Serait-ce un moyen mnémotechnique que Jésus nous a laissé en héritage, pour le comprendre et le suivre ?    
    Vous savez comme il est difficile de se voir avec objectivité, de sortir de ce paradoxe, dû à nos perceptions sensorielles : le monde entier semble graviter autour de nous et nous sommes les seuls au monde, à ne pouvoir nous voir et dans un miroir à nous voir à l’envers. J’ai donc décidé de tester sur moi ce nouveau concept : chaque préoccupation ou chaque projet,  je l’examine à la lumière de ce triptyque:
1.    Suis-je sur le chemin ?....  Est-ce en phase avec ce que je suis ?   Avec le talent que j’ai reçu de Dieu ?   Est-ce qu’ainsi, je le fais fructifier ?......... 
2.    Suis-je dans la vérité ?....  Est-ce que je ne me mens pas à moi-même ?  Est-ce que je ne l’enjolive pas pour satisfaire mon regard ou celui des autres ?   N’ y a-t-il pas une partie que j’occulte ou que je minimise volontairement ? …….
3.   Suis-je dans la vie ?.... Quel impact sur la nature ?  sur la création ?  Suis-je à l’écoute de mon prochain ?   Quelles conséquences pour les autres ? …….
     A chacun de trouver sa grille de lecture mais Saint Paul nous rappelle : « Tout est permis mais tout n’édifie pas »  (1Co 10:24). Je m’aperçois que parfois une (ou deux) des trois réponses est négative, alors cette introspection guidée me permet de me corriger. Si les trois sont négatives, alors j’abandonne ce n’est pas bon pour moi. Je constate que la réponse aux trois est très rarement oui, il y a toujours des éclairages utiles à apporter.        
    Parfois, il arrive que quelqu’un sollicite mon avis, me demande conseil pour quelque chose de personnel. J’ai fait l’expérience alors, avant de répondre, de prier en passant la question au filtre de Jésus : Est-ce sur son chemin? Est-il dans sa vérité ? Est-il branché avec la vie ?  Mais,  je ne réponds qu’à ceux qui me sollicitent vraiment, sinon je ne parle que de moi, ou pire je les juge. On ne peut aider que celui qui n’a pas peur de la vérité, qui s’est mis en chemin et qui choisit la vie.
    Jésus frappe à la porte de votre cœur, laissez-le rentrer et s’installer comme Chemin, Vérité et Vie, et vous verrez à quel point Jésus est un grand thérapeute.

Michel D.

Commenter cet article

Lautreje 04/04/2012 07:32


"On ne peut aider que celui qui n’a pas peur de la vérité, qui s’est mis en chemin et qui choisit la vie."


Comme cette phrase est sage, merci à vous pour ce partage, merci pour ce chemin fait ensemble.