Amis du Jardinier de Dieu

L'exclusion

Publié le 13 Septembre 2012 par Martine in Pensée du jour

Jesus.jpg

Lisant un texte sur le Chemin de Croix, la notion d'exclusion m'est venue à l'esprit. Exclure. Etre exclu. L'exclusion repose sur un principe unique : l'autre n'est pas moi, donc source d'exclusion. Les critères de l'exclusion sont multiples mais peuvent être regroupés en deux catégories : ceux que je subis (ma nationalité, mon milieu familial et social d'origine, la couleur de ma peau, etc) et ceux que je génère (ma religion, mes options politiques, mes choix de vie, mes valeurs morales, etc). Qui dit exclusion dit injustice, rejet et une certaine forme de violence, mais aussi suppose des choix posés.

J'ai remarqué, en lisant plusieurs passages de l'Evangile, que souvent Jésus suscitait des réactions de rejet parmi la foule. Qu'est-ce que ces gens avaient dans la tête à ce moment-là pour réagir ainsi ? En quoi Jésus, sa personne ou ses propos, les tournait contre lui ? Et nous-mêmes, moi, vous, en quelles situations sommes-nous rejetés, exclus ? Car chacun de nous, avec plus ou moins d'intensité, connait ce genre de situation dans notre société contemporaine. Et c'est là le problème. En quoi les avancées des civilisations ont-elles amélioré l'exclusion ? N'est-ce pas au fond de nous même que se trouve la solution ? Sans entrer dans une analyse trop psychologique ou philosophique, nous pouvons simplement faire attention à nous-mêmes d'abord : savons-nous qui nous sommes en vérité ? comment gérons-nous notre image ? Quelle est notre dépendance du regard des autres ? Comment assumons-nous nos choix ? Nous pouvons aussi être attentif à notre regard vers l'extérieur de nous, vers les autres. Pourquoi je rejette certaines personnes ? Quelle image ou idée ai-je d'eux ? Comment je leur manifeste ce rejet ? Où sont la charité et l'amour du prochain dans tout cela, ou bien le simple mais évident respect de l'autre en tant que personne ?

L'exclusion est intimement liée aux notions de reconnaissance, de considération, d'estime de soi. Elles peuvent être un puissant antidote. Nous avons là tout un travail à faire en nous-mêmes. Nous pouvons pour cela nous appuyer sur le Christ. Il a été rejeté, exclus. A sa suite nous le sommes aussi. Et il a su l'accepter. Pourquoi ne pas l'accepter nous aussi ? Soyons attentifs à nos réactions : lorsque nous subissons l'exclusion, sachons nous mettre à l'école du Christ. Lorsque nous excluons, sachons reconnaitre humblement notre faiblesse.

"Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font".

Martine

Source de l'image http://www.rosaire-de-marie.fr/image/Jesus-Christ-notre-Seigneur/Jesus%20%2818%29.jpg

Commenter cet article

zindore 13/09/2013 17:12

merci sa ma aider pour mon cour de religion ^^

béatrice 18/04/2011 18:15



Jésus a osé parler des injustices, des hypocrisies ... donc il a été exclu, je suis d'accord avec toi Neceli, Jésus n'a jamais accepté l'exclusion. Car l'exclusion est une manifestation du péché,
si l'on peut dire. Je n'aime pas le mot "accepter". Pourquoi doit-on accepter les mensonges ? Non, être chrétien, suivre les pas de Jésus veulent dire oser vivre sous la lumière et aller vers la
vérité. Un vrai chrétien doit être courageux.



Neceli 18/04/2011 17:08



A mon avis, Jésus n’accepte pas  l’exclusion.


Beaucoup d’exmples dont quelques uns montrent ce combat :


Dans Matthieu 21, 14 : les aveugles et les boiteux sont guéris par Jésus dans le temple où ils étaient toujours exclus par les scribes et
les pharisiens.


Matthieu 9, 10-13 : repas avec les pécheurs


Jean 4, 5-42 : Jésus et la Samaritaine


Evidemment, tout le monde connaît l’histoire de la pécheresse pardonnée et aimante qui a arrosé les pieds de Jésus avec ses larmes …
 Luc  7,36-50.


Donc, si nous suivons les pas de Jésus, nous ne devons  pas acceptez l’exclusion quelque soit la
forme. Mais, je suis d’accord avec toi que cela nécessite un grand travail sur soi. Ce travail-là est le fruit de l’amour : « aimer son prochain comme soi-même ».


Oui, « pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». Luttons avec nos possibilités contre toute exclusion.