Amis du Jardinier de Dieu

J'ai assisté aux obsèques du pape Jean-Paul II ...

Publié le 8 Avril 2011 par Maddalena traduit par LTD in Amis

obsèques

La cérémonie des obsèques débute par l'arrivée du cortège cardinalice venant de la basilique et s'avançant vers la tribune de célébration installée au milieu de la place Saint-Pierre.  Suivent la Croix de Jésus-Christ, puis le cercueil où est déposée la dépouille du Saint-Père porté par douze personnes. L'image du cercueil si étrangement simple frappe mes yeux et m'émeut profondément: que reste-t-il après la mort d'une personne??? C'est un grand homme et c'est aussi un saint, et pourtant il m'est si proche et si attendrissant. Il est digne d'être pris en exemple!!! Aucune fleur autour du cercueil, aucune fleur autour de l'autel non plus, car lui-même sera la belle fleur fraîche offerte à Dieu pendant cette Eucharistie. 

Après que le cercueil a été posé au sol devant l'autel, on met dessus une Bible ouverte. Sans tarder, des coups de vent s'empressent de tourner une à une les pages du livre et s'arrêtent un instant aux deux dernières pages de couleur pourpre, comme le sont les chasubles des cardinaux concélébrant la messe ce matin. Je me dis: c'est lui. Dans un corps immobile mais pas inactif, le Saint-Père concélèbre en ce moment avec les cardinaux dans l'habit rituel des apôtres pour faire une dernière offrande à Dieu. Le vent, sans doute celui de l'Esprit-Saint, continue de souffler et d'envoyer des signes d'espérance… À présent, la Bible tourne ses pages dans le sens inverse comme pour nous dire: le Pape Jean-Paul II a clos l'histoire du communisme de l'Est pour ouvrir une ère nouvelle dans l'histoire humaine… Dans un troisième temps, des rafales de vent ferment complètement la Bible. Oui, tout est accompli, comme l'a dit Jésus à son Père quand il a rendu l'esprit sur la Croix. La vie du Saint-Père ressemblait à celle de Jésus d'il y a plus de 2000 ans et maintenant il retourne aussi au Père après avoir rempli sa mission sur terre.

La messe reprend ses rites habituels et, à la fin, arrive le temps de l'adieu, c'est si émouvant ! Il y a un rite d'adieu selon la tradition latine et l'autre selon la tradition orientale, c'est vraiment caractéristique de l'Église catholique! Ensuite, on ramène le cercueil du Saint-Père à la basilique pour y achever la cérémonie. Des larmes coulent spontanément sur le visage de chacun, des larmes sincères des personnes ayant connu l'expérience de la séparation. En moi s'entremêlent tristesse et joie, regret et espoir, car désormais je ne pourrai plus jamais voir le Saint-Père, mais dans la foi, j'imagine le spectacle magnifique et euphorique de la cour des saints qui l'accueille dans la maison du Père.

Source de la photo http://i49.servimg.com/u/f49/12/29/12/88/vatica10.jpg

Commenter cet article

tatiana nazaroff 11/04/2011 16:24



merci du partage, belle histoire. comme si cela était hier.



Kim-Liên Tô 11/04/2011 19:44



Merci beaucoup pour votre visite.