Amis du Jardinier de Dieu

La mer

Publié le 2 Août 2011 par George ONSY in Poème

WordSpace1.jpg 

        La mer parle à l’âme

        Avec des souffles de l’amour divin

        Mais elle parle aussi au corps,

        Oui, elle lui parle

        D’une voix sonore

        Qui éveille les instincts timides

        Repoussés vers les coins

        Les plus sombres de l’être

        Par une sagesse austère

        Et une logique ardue.

        C’est là où le dialogue éternel

        Entre le corps et l’âme a lieu.

        Voilà que le corps réclame

        Ses droits usurpés

          D’une Liberté charnelle

        Des plaisirs aphrodisiaques

        Toutefois, il ne me reste qu’une question ;

        Où iront ses plaisirs quand le corps,

        Prenant sa forme de cadavre, devient

        Sans souffles, sans sens ?

        Et je suis inspiré par la réponse:

        Au-delà du mur aveugle du dualisme

        La symbiose corps-âme permettra

        L’âme à métamorphiser

        Tous les plaisirs physiques

        En harmonies éternelles.

        N’est-ce pas la Parole Divin,

        La Mantra, s'est fait chère ?


George ONSY
La peinture
de George ONSY : l'incarnation de la Parole


    
Commenter cet article

(Clovis Simard,phD) 21/11/2011 12:33


Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com).No.27- THÉORÈME ELLA. - UN DRÔLE D'ÉTAT ?

Lautreje 04/08/2011 11:14



subtil !


je réponds avec un proverbe indien...


http://lautreje.blogspot.com/2011/08/pour-ne-pas-perdre-son-ame.html