Amis du Jardinier de Dieu

La souffrance

Publié le 18 Avril 2011 par Thuy-Diep in Questions sur la foi : Réponse par Thuy Diep

jesus-christ-copie-2.jpgJ'ai cessé d'avoir problème avec la souffrance, c'est-à-dire de ne plus me questionner sur l'incompatibilité entre, d'une part, l'amour et la toute-puissance de Dieu, et de l'autre, le mal et la souffrance, quand j'ai accepté que la souffrance était un mystère, tout comme la Croix est un mystère. Je sais tout simplement que de Dieu, qui est le Bien, il ne peut venir aucun mal. Dieu est aussi re et il doit avoir mal en voyant ses enfants souffrir et ne peut les laisser seuls dans leur souffrance. Cependant, il ne peut empêcher que le mal leur arrive car il les a créés libres, ainsi que solidaires dans le bien comme dans le mal. À cause de cette solidarité, le mal n'a même pas épargné son Fils, qui s'est fait homme. Jésus a été victime des atrocités humaines, lui qui était sans péché et qui est venu justement pour sauver les hommes. Il a donc connu la souffrance innocente par excellence, celle qui scandalise le plus.

Ainsi, je ne cherche plus à comprendre la souffrance, notamment celle des innocents, ni à la justifier pour essayer de défendre Dieu face à ceux qui sont scandalisés. Si Dieu avait voulu se justifier ou se défendre, Jésus l'aurait fait. Mais quand on l'a interrogé sur le mal dont souffrait l'aveugle-né, il s'est contenté de dire: "Pour que la gloire de Dieu se manifeste " (Jn 9, 3). Alors qui suis-je et que sais-je pour vouloir défendre Dieu? Ce serait un blasphème contre Dieu et aussi une offense contre ceux qui souffrent. Étant mystère, la souffrance est personnelle, comme l'est la relation de chaque personne avec Dieu. Je ne peux que me taire devant la souffrance des autres. Cependant je suis certaine que Dieu veut soulager la souffrance des hommes, Jésus nous l'a signifié clairement par ses actions. Je comprends alors qu'ici et maintenant, il a besoin de moi pour le faire à sa place afin que les autres croient que Dieu les aime et ne les abandonne pas dans leur souffrance, c'est ainsi que "la gloire de Dieu se manifeste". Pour ma part, en venant au secours des autres dans la souffrance, ne serait-ce que par la prière ou par une présence silencieuse, il m'est donné de vivre l'amour et la vie de Dieu grandit en moi.

(À suivre)

Source de l'image http://victorpicarra.files.wordpress.com/2011/02/merci-jesus-christ-2.jpg

Commenter cet article

thuy-diep 19/04/2011 21:29



Bonjour Lucie,


Oui, pour moi, la gloire de Dieu se manifeste là où se vit l'amour, car Dieu est Amour. D'ailleurs, Jésus fait de l'amour le signe distinctif de ses disciples: "À ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples, si vous vous aimez les uns les autres". La souffrance ne peut être soulagée et éliminée que par l'amour, qui, lui, se
manifeste le plus dans une expression de sympathie effective envers ceux qui souffrent.



lucie 19/04/2011 17:52



Cette gloire est l'amour ? Merci de m'expliquer la phrase "pour que la gloire de Dieu se manifeste".



Marceline 19/04/2011 12:04



« La souffrance est un mystère… », Tu as su mettre lemot sur ce que je n’arrive pas à exprimer depuis longtemps, et je te remercie
pour cette excellente analyse .


Ton texte me rappelle une phrase d’espérance que j’aime :


« La paix dans la souffrance et la vie à jamais… »


Encore merci pour ce texte, qui comme les autres m’amènent à la réflexion.