Amis du Jardinier de Dieu

Peut-on croire en Dieu mais pas en l'Église?

Publié le 25 Janvier 2011 par LTD in Questions sur la foi : Réponse par Thuy Diep

croire.jpgPlusieurs personnes pensent que c'est possible, mais de quel Dieu s'agirait-il? Ce serait certainement un Dieu-Créateur, éventuellement un Dieu-Providence, probablement un Dieu-Amour, voire un Dieu-Père, mais Père pour moi seul, semble-t-il. Jésus nous enseigne de prier Dieu en l'appelant "Notre Père", Il nous révèle ainsi que Dieu est le Père de tous les humains. Par conséquent, les autres sont nos frères et sœurs, et l'Église, qui rassemble tous les enfants de Dieu, est notre famille divine, avec tout le patrimoine de foi, d'amour, de valeurs et d'enseignement dont nous héritons.

Comme toute famille, l'Église est composée d'enfants différents les uns des autres, mais qui participent tous à la vie de la famille, chacun à sa manière et selon le dessein d'amour du Père sur lui. Pour le bien commun de la famille, le Père délègue aux uns des tâches apparemment plus importantes que celles confiées aux autres et doit les doter ainsi de plus de moyens. Mais à ses yeux, indépendamment de l'importance du travail, toute action, aussi insignifiante soit-elle, a de la valeur si elle est réalisée avec amour et pour l'amour; la valeur est proportionnelle à l'amour, bien entendu.

Comme toute famille, l'Église a des enfants sages et moins sages, quelle que soit la place occupée dans la famille. Hélas! Les moins sages sont les moins nombreux mais font le plus parler d'eux. Le Père a bien envoyé son Esprit auprès de ses enfants pour leur servir de guide. Mais Il n'y peut rien quand ceux-ci utilisent la liberté qu'Il leur a accordée pour ne pas obéir au Saint-Esprit. Quand l'un d'entre eux s'égare ainsi, tous les membres de la famille doivent sentir le besoin de s'unir pour venir en aide à "la brebis perdue" en danger. Alors, est-il raisonnable de critiquer ses frères et sœurs, sa famille, comme si on n'en faisait pas partie, et de vouloir la quitter dès que les choses ne vont pas bien dans la famille?

Étant un être humain, nous savons combien il est fragile et nous pouvons ne pas croire aux humains. Mais si nous croyons au Père qui aime ses enfants et qui les a déjà sauvés une fois par le sang de son propre Fils bien-aimé, croyons qu'il continue de veiller sur sa famille, l'Église, et de la guider, par son Esprit, dans la bonne direction, malgré les égarements possibles de ses enfants. Il est sage, cependant, de nous demander de temps en temps si ce sont vraiment nos frères et sœurs qui se perdent, ou c'est nous qui nous fourvoyons et, croyant être sur la bonne voie, pensons que ce sont les autres qui s'égarent.

Commenter cet article

ltd 30/01/2011 07:14



Merci infiniment Abel Roy de votre partage et de vos questions. Je pense que vous
avez dit tout haut ce que plusieurs personnes pensent tout bas et qui les fait repousser Dieu, tout comme vous. Si pour moi chaque
personne est un mystère, Dieu ne doit-il pas être le plus grand? Un Dieu dont je peux comprendre toutes les démarches serait un produit de mon cerveau. Et comme je connais bien mes limites, je ne
pourrais pas croire en un tel Dieu. Laissez-moi vous raconter comment Dieu est entré dans ma vie et m'a tellement transformée que je ne peux ne plus croire en Lui. Je vivais insouciante, sans
problèmes, quand il m'est arrivé un grand désastre et tout ce que j'avais s'est écroulé du jour au lendemain, j'étais comme morte, je me suis révoltée et était sur le point de ne plus croire en
Dieu. Mais, un certain temps après, j'ai eu la chance (maintenant je dirais la Providence, car pour moi, plus rien qui m'arrive n'est un hasard) de rencontrer des gens qui, sans avoir à subir ce
désastre, ont choisi de rester pour soutenir les autres, et non seulement ils ont tout perdu, ils risquaient encore leur vie. Quand j'ai su que c'est par leur foi en Dieu qu'ils ont agi ainsi, ça
m'a fait réfléchir et réaliser peu à peu que ce que j'avais perdu n'était rien par rapport à la foi en Dieu. Et maintenant je remercie Dieu même de m'avoir enlevé toutes ces choses futiles
auxquelles je m'étais accrochée, car s'il ne m'avait pas fait ce coup-là, je continuerais de me fier à elles et d'être malheureuse comme tant d'autres personnes autour de moi dont le bonheur
dépend encore de ces choses éphémères et trompeuses. Je continue de recevoir "de sales coups" de Dieu, mais comme j'en ai eu plusieurs fois l'expérience, chaque fois  je me dis: "Wait and see… les merveilles qui viendront de là". Comme quoi, "tout concourt au bien pour ceux qui aiment Dieu". Maintenant, quand je vois une
souffrance ou une catastrophe qui arrive aux autres, je pense que c'est peut-être une chance pour eux et je ne prie pas pour qu'elle leur soit enlevée mais qu'ils aient une foi assez forte pour
en tirer profit, comme il m'est arrivé. C'est une affaire entre eux et Dieu, je n'ai pas à m'y fourrer le nez, Dieu connait bien son travail de père. Pour le reste de la réponse, vous pouvez lire
dans: "Bienheureux les pauvres…" si la petite jardinière a publié ce texte.



abel roy 29/01/2011 17:54



et puis autre chose : Dieu (dans exode 20:13 donc) nous dit : "tu ne tueras point"; ok; et  puis, quelques lignes plus loin (dans exode
22:18), le meme Dieu dit : "tu ne laisseras point vivre la magicienne"; si je ne suis pas completement idiot, ne point laisser vivre, c'est tuer, non ? c'est d'ailleurs sur ce verset que
l'inquisition s'est appuyee pour faire bruler toutes les "sorcieres" qui l'ont ete (dont jeanne d'arc, qui pourtant se pretendait envoyee par Dieu). on ne peut donc pas dire que les inquisiteurs
aient eu totalement tort... mais : "tu ne tueras point"... il y a de quoi se perdre ! quand les nazis ont tue puis brule des juifs (surtout), il y a fort a parier que le fait que "tout le peuple"
juif de l'epoque de jesus aient repondu a pilate (qui se lava les mains et dit : "je suis innocent du sang de ce juste") : "que son sang retombe sur nous et sur nos enfants" (matt 27:24-25) ait
influence la shoah, et aussi les pogroms qui l'ont precedee dans toute l'europe de l'est. donc, si c'est de ces manieres que Dieu se "revele etre notre Pere", et "jusqu'ou va son amour pour ses
enfants", en etant aussi peu clair dans un livre qui est une soi-disant "revelation", moi j'y perds mon latin, mon hebreu et tout le reste ! la bible est truffee de contradictions, je vous dis;
et c'est sur cette montagne de contradictions qu'il faudrait baser notre foi ??  a.



abel roy 29/01/2011 16:18



merci beaucoup ltd. personnellement, plus je demande a Dieu de s'interesser a moi, plus les choses vont mal; que je Lui demande ou pas quelque chose, les choses se passent a peu pres surement
comme si le hasard intervenait... et si j'ai vraiment eu la foi, je pense que ce n'est plus le cas. apres une lecture extremement assidue de la bible, enormement de choses m'ont posees probleme.
un exemple : comment Dieu peut-Il nous demander d'etre fidele et de respecter nos engagements si Lui-meme fait un enfant a une jeune femme deja fiancee (exode 20:14) ?? marie etait promise a
joseph, et Dieu lui a fait un enfant; il n'y avait donc pas assez de vierges libres en israel pour qu'Il la choisisse elle ? que Dieu ait laisse mourir son fils s'explique par le rachat de nos
pechers; mais qu'en est-il des martyres qu'Il aurait pu sauver de tout mal, montrant de cette façon sa vraie puissance ? qu'en est-il des chretiens sinceres de par le monde qui souffrent chaque
jour en comptant sur un Dieu de la bible qui n'intervient jamais, ou, comme je le disais, pas plus que pour les musulmans, les bouddhistes, les juifs, les hindous, etc... Dieu est-Il un Dieu
morbide et se plait-Il a voir souffrir ceux qui L'aiment ?? son amour, je suis surement aveugle, mais je ne le vois nulle part. les personnes qui m'ont fait le plus de mal dans ma vie sont de
celles qui se disaient les plus chretiennes. en effet, les pires horreurs ont ete faites par ceux qui respectent le plus la loi de Dieu (qui disent la respecter, car exode 20:13 !), et vous dites
vous-meme que l'eglise n'est pas differente du peuple juif de l'ancien testament; dans ces conditions, il n'est plus question pour moi d'appartenir a aucune eglise, et ma foi ne regarde que Dieu
et moi-meme. comme chantait brassens : "quand on est plus de trois on est une bande de cons"; en effet : plus on est nombreux dans un mouvement collectif, plus les erreurs sont multipliees par
autant; il n'y a qu'a regarder l'allemagne nazie et son "gott mit uns"... les nazis ont ete ecrases : sont-ils des martyres chretiens (entre parenthese : bien soutenus par la papaute) ? bon :
l'etre humain est ce qu'il est, imparfait, et Dieu nous considere parfaits des lors que nous croyons que jesus est venu pour racheter nos pechers. le reste semble une immense farce, et la vie une
blague a laquelle il est difficile de croire...  a.



LTD 29/01/2011 07:02



Réponse à Abel
Roy: L'Ancien Testament relate l'Histoire d'un peuple, celui qui est choisi par Dieu, pour montrer que Dieu est un Dieu personnel, qui s'intéresse aux humains et qui intervient dans leur
Histoire. Le Nouveau Testament montre que non seulement Dieu s'intéresse aux humains en général mais à chacun en particulier et intervient dans la vie de chacun, si on le Lui demande. On ne se
réfère pas à la Bible pour y trouver la perfection des pensées, on s'y réfère pour voir comment est Dieu qui se révèle être notre Père, jusqu'où va Son amour pour Ses enfants. Et bien sûr,
l'amour ne peut s'exprimer le plus que dans les situations les plus dramatiques ou face aux personnes les plus perfides, c'est pourquoi la Bible est remplie de ces situations et de ces
personnes. Le point culminant, c'est la Passion du Christ, et n'oubliez pas que le Christ est crucifié au nom de Dieu par ceux qui respectent la Loi de Dieu! Comparez cela avec l'Inquisition et
voyez que l'Histoire se répète! De nos jours, l'Église est le peuple choisi de Dieu, comment peut-elle être différente du peuple juif de l'Ancien Testament? Et comme toujours, Dieu n'y peut
rien si avec leur liberté, les humains choisissent de se détourner de Lui, Il se désole et attend leur retour comme le père de la parabole attend son enfant prodigue. Voilà, c'est à ce Dieu que
je crois. Et comme j'ai l'expérience de sa miséricorde envers moi chaque fois que Lui "fais un mauvais coup", j'ai confiance qu'il se conduit de la même manière envers les autres et je crois que
comme l'Église est composée de plusieurs personnes, on peut tomber malades à tour de rôle, il reste toujours des bien portants pour compenser les défaillances des autres et garder
l'Église solide.



abel roy 28/01/2011 17:23



reponse a marceline : tres bien si l'eglise est chacun des croyants; si on parle de l'eglise en tant qu'institution, avec des maitres a penser ayant autorite sur les croyants (le pape sur les
catholiques, par exemple), c'est autre chose : cette autorite regle la façon de penser et d'agir de milliers, de millions de personnes. a l'epoque de l'inquisition, meme la question posee au
debut de ce texte aurait pu conduire son auteur sur le bucher (et ça a quand-meme ete pas mal le cas !) sous couvert d'autorite de l'eglise, ce qui n'est quand-meme pas rien !!! que nous, chacun
de nous, ne soyons pas parfaits est une chose; qu'une institution comme la papaute qui a un enorme pouvoir sur les croyants institue des dogmes (sur lesquels elle revient souvent d'ailleurs par
la suite) est tout a fait autre chose !! non : je pense qu'il est encore important de reflechir a tout ça, car beaucoup de gens a notre epoque encore se posent beaucoup de questions. la plupart
des chretiens font encore partie d'une institution religieuse; s'ils y adherent, on ne peut pas vraiment dire que ces gens soient "libres"... quant a l'"image de Dieu", si elle ne resiste pas a
toute division, c'est qu'elle n'est effectivement qu'une image...  a.



marceline 28/01/2011 16:38



Pour moi, l’Eglise est le Corps du Christ. Nous formons ce Corps et donc, l’Eglise ne peut pas être parfaite puisque nous ne sommes pas
parfaits. Si je crois en Dieu (je crois en Dieu), je ne peux pas dissocier l’Eglise et Dieu. L’existence de plusieurs églises à travers des siècles montre que nous sommes libres. Il y a un seul
Corps, plusieurs membres et chaque membre a son importance. A nous, maintenant de rechercher intelligemment l’Unité et non la division qui détruit l’image de Dieu.



abel roy 28/01/2011 14:19



mais "l'eglise", qu'est-ce precisement ????? au jugement de jeanne d'arc (pour qui Dieu passait avant l'eglise), une partie de l'eglise s'est retiree du proces (sentant qu'il etait truque et que
tout etait juge d'avance), l'autre l'a laissee bruler... ou est l'intitution ? il y a donc deux eglises ? et puis il y a l'eglise lutherienne, l'eglise pentecotiste, l'eglise baptiste... si la
bible etait un texte parfait, on pourrait se dire qu'il vient effectivement de Dieu, et que celui qui s'y refere le plus est celui qui a le plus raison; mais ce n'est pas le cas : il y a dedans
de graves contradictions que Dieu n'aurait pas du permettre, car avoir la foi n'est pas avoir foi en n'importe quoi. il y a aussi ceux qui croient plus en l'eglise qu'en Dieu, je veux dire : en
la valeur de traditions et de coutumes ancestrales; ça les rassure.  a.



LTD 27/01/2011 00:05



Merci infiniment et que Dieu vous bénisse aussi, Daniel!



LTD 26/01/2011 23:51




Johan, si pour vous,
l'Église est un grand obstacle,
pour moi, elle est un grand scandale, comme moi-même est un grand scandale face à la miséricorde de Dieu. Malgré cela, je peux vivre confiante (en Dieu, pas en moi), alors pourquoi pas L'Église,
qui est composée des humains comme moi?  Je suis d'accord avec vous que l'Esprit n'existe pas seulement dans "mon" Église. Pour moi, tous les humains
sont enfants de Dieu, qu'ils Le connaissent et/ou reconnaissent ou non, et Dieu donne Son Esprit à tous Ses enfants, sans exception. Mais comme "chacun a sa liberté", comme vous le disiez, libre
à chacun d'entendre Sa voix ou non.



johan 26/01/2011 16:03



pour moi, l'église est un grand obstacle. Cela vous déplaît, mais je ne peux pas vous dire autrement. Vous allez essayer me convaincre ... Chacun à sa liberté. Si vous croyez en l'Esprit Saint,
cet Esprit n'existe pas seulement dans votre Eglise. Merci quand même de votre texte.



daniel 26/01/2011 10:43



magnifique !on n epeut que se réjouir devant une telle foi 


que Dieu vous bénisse - daniel -