Amis du Jardinier de Dieu

Pourquoi faut-il rester calme ?

Publié le 31 Janvier 2011 par Anonyme, traduit par LTD in Leçon de vie

derniers-samourais.jpg
http://www.lesfilms.org/photos/films/2004-dernier-samourai.jpg 

 

Un jour, un samouraï vint chez son débiteur, un pêcheur, pour recouvrer ses dettes.

Le pêcheur lui dit: “Veuillez m’en excuser, l’an passé a été très mauvais pour moi, je ne peux vous remettre aucun sou.”

Le samouraï se mit en colère, dégaina son sabre et voulut tuer le pêcheur sur-le-champ.

Vif d’esprit, le pêcheur lui dit: “Moi aussi, j’ai suivi l’enseignement d’un samouraï, et mon maître conseillait de ne jamais se battre en état de colère.”

Le samouraï toisa le pêcheur de haut un moment, puis abaissa lentement son sabre. “Ton maître était très sage. Mon maître m’a enseigné la même chose. Mais parfois, je n’arrive pas à contrôler ma colère. Je te donne encore un an pour rembourser tes dettes, et à ce moment-là, si tu manquais, ne serait-ce qu’un sou, je te tuerais certainement.”

Il était tard quand le samouraï arriva chez lui. Ne voulant pas réveiller sa femme, il entra doucement dans la maison. Mais quelle fut sa stupéfaction en voyant sa femme dormir dans le lit avec un étranger en habits de samouraï. Fou de jalousie et de fureur, il prit son sabre, le leva et était sur le point de tuer les deux, quand soudain résonna à son oreille la parole du pêcheur: “Il ne faut pas agir quand on est en colère.”

Le samouraï arrêta son mouvement, respira profondément, puis fit exprès un grand bruit. Sa femme se réveilla aussitôt, de même que l’étranger, qui n’était autre que sa mère elle-même.
Il s’écria: “Quelle est cette histoire? J’ai failli vous tuer toutes
les deux!”
Sa femme lui expliqua: “J’avais peur des cambrioleurs, j’ai demandé à ta mère de porter tes habits, ainsi ils n’oseraient pas s’introduire chez nous.”

Un an plus tard, le pêcheur vint voir le samouraï. “L’an dernier a été merveilleux, je viens vous remettre les dettes, avec les intérêts aussi”, dit le pêcheur, tout ravi.


“Garde ton argent,” répond le samouraï, “tu m’as déjà payé tes dettes.”

Commenter cet article

abel roy 31/01/2011 21:50



...moi j'aurais tue le pecheur, ma femme, ma mere, puis je me serais fait hara-kiri; je suis surement un peu trop nerveux ? lol. un peu d'humour n'a encore jamais tue personne... enfin j'espere . tres belle histoire, tres
edifiante.  a.



La petite jardinière 31/01/2011 21:54



Heureusement, tu ne tues personne. Merci Abel. A bientôt.



mel-and-tof 31/01/2011 19:55



Bonjour mes amis


Un petit copier coller pour vous donner de mes nouvelles ,vous mes amis fidèles qui m’avez suivie durant ces durs moments et dont les
commentaires me font tant de bien dans ma solitude


Pour vous remercier j’ai l’intention de vous scanner mon bilan hospitalier afin que vous puissiez suivre mon accident cérébral qui est en
réalité un infarctus cérébral plus communémént appelé A.V.C.


La convalescence est longue et je commernce à m’ennuyer .Un mois allongée c’est long mais je m’octroie 5 mn de P C  que j’ai à coté de moi


Je mettrai en article ce bilan cette semaine .


Anne n’est pas d’accord que je mette mon bilan invoquant le coté  personnel mais je crois que
vous le méritez pour m’avoir portée dans vos prières et avoir toujours été  là


Je vous embrasse tous très fort


Je reviens bientôt


Méline



La petite jardinière 31/01/2011 21:52



Merci beaucoup les amies. Repose-toi comme il faut, Meline. A bientôt.



mamiekeke 31/01/2011 12:06



 


Je suis très touchée par cette belle histoire et j' aimerai qu' elle soit toujours


d' actualité de nos jours , mais hélas on tire plus vite l' épée du foureau que


la réfléxion dans son cerveau , pour un oui ou pour un nom on tire le couteau


ou n' importe quel objet pour un regard , une parole etc ... qui ne plaisent


pas alors qu' il suffirait d' analyser le sens pour se rendre compte que


ce n' était pas du tout une injure ou une éfronterie à peine parfois un


peu de curiosité ou tout autre chose d' anodin . Bof ... les valeurs


humaines et chrétiennes disparaissent et son remplacées par le


mal et la débauche ... oui n' ayons pas peur des mots , je suis


outrée par le comportement de certaines femmes qui veulent être


respectées et qui se conduisent et s' habillent comme des


prostituées , il faut assumer ce que l' on montre et faire en


sorte que le respect cela se mérite aussi ... j' arrête là sinon je


vais raconter des âneries .


 


Merci petite jardinière pour cette belle histoire et à très bientôt .


Bisous marseillais .


RENEE (mamiekéké).


 






Michèle 31/01/2011 11:28



merci


je partage en commentaire ce lien sur mon blog


bises