Amis du Jardinier de Dieu

Prière au jardinier intérieur

Publié le 17 Mai 2011 par Amis du Jardinier de Dieu in Poème

patio.jpgTu es Celui que notre cœur aime.

C’est quand nous aimons que tu nous crées.

Jardinons ensemble à ce que Tu sèmes,

Afin que notre cœur puisse se dilater.

 

Garde enfin nos pensées dans la paix,

Car surgissent en nous ces inquiétudes en tourbillons,

Fais jaillir en nous les semences vraies

Celles en qui nous demeurons en ton Nom.

 

Que notre simplicité et notre joie rayonnent,

C’est incarnés, nous désirons créer avec Toi,

Exprimer que ta Création est bonne,

Qu’elle peut être une source de joie.

 

Pour Toi, fontaine publique nous serons.

Donnant de ton eau vive reçue dans notre passion,

Car notre puits profond s’est transformé

Pour l’ami qui cherche ton eau de son puits sans fond.

 

Fais fleurir notre sens de l’amour.

Cet amour qui redresse et unifie,

Qui dilate notre cœur à son tour,

Qui rebondit en l’autre, ton ami.

 

L’Amour est notre unique Sève.

Branchée à ta Source, aimons.

Disposée à nous joindre à ton rêve

D’être en Toi afin d’être un autre toi-même.

Magdalie Nadeau
Jonquière, Canada

Source de l'image http://www.nordmada.com/Sous%20site/vadybe/patio.jpg

Commenter cet article

ltd 22/05/2011 23:21



Merci Dominique, mais rendez grâce plutôt au Bon Dieu. Je ne sais pas si
ce sont vraiment mes vécus ou mes expériences de vie. Une partie peut-être, une autre partie vient de mes lectures spirituelles mais je pense qu'une grande partie m'est inspirée sur le moment et
je me sens vraiment privilégiée que Dieu se serve ainsi de moi pour manifester son amour à mes frères et sœurs. Étant trop simple, je me pose rarement de questions, c'est pourquoi j'aime bien
quand quelqu'un en pose une, car en voulant éclairer les autres, Dieu m'éclaire aussi. Il n'y a donc aucune générosité de ma part. Les textes que j'ai écrits sont surtout des réponses à des
questions et non pas parce que j'ai plein d'idées ou d'expériences à partager. Si vous avez lu également mes commentaires sur le blog, vous voyez sans doute que je me répète.



Guillaume, je ne connais pas la méthode Yoga non plus mais j'ai entendu dire que cette méthode cherchait effectivement à faire le vide. Pour moi, faire le vide c'est simplement abandonner toutes
ses idées, ses préoccupations, ses inquiétudes. Mais le yoga s'arrête peut-être là car il a pour but de neutraliser le stress, tandis que dans la prière, nous lâchons prise pour donner prise à
l'action de l'Esprit-Saint en nous. Comme j'avais parlé de "faire le vide" et "faire silence" en haut dans le texte, j'ai voulu reprendre cette idée en disant "se lancer dans le vide et le
silence" et j'avais en tête l'image d'un enfant qui s'amusait avec son papa et se jetait du haut d'une table en étant sûr que celui-ci allait l'attraper dans ses bras. C'est donc pour moi l'image
d'une totale confiance en Dieu, malgré "le vide" qui l'entoure car on ne le voit pas. Je pense que vous êtes dans la bonne voie en écoutant et faisant ce que Jésus dit. Bonne continuation!



guillaume 20/05/2011 18:05



L'expression : faire le vide me fait penser à la méthode Yoga. Je ne connais ni Yoga, ni "faire le vide". Que signifie "faire le vide" ? Ensuite, vous parlez de "se lancer dans le vide". Là, je
ne comprends vraiment pas. Selon les chrétiens, Dieu est quelqu'un. Je veux suivre Dieu, comme Pierre, j'écoute ce que Jésus dit, et je le fais. Cela veut dire "se lancer dans le vide" ? je vous
remiercie pour vos aides.



dominique 20/05/2011 10:30



De belles explications ! LTD, vous publiez beaucoup de textes sur ce blog. je pense que ces explications sont vos vécus et vos expériences de vie. vous consacrez votre temps aux
visiteurs. c'est très généreux ! merci beaucoup à vous Magdalie et à LTD. bonne journée.



ltd 20/05/2011 05:44



Guillaume, c'est encore moi, je vous recopie ici un texte qui a été publié sur ce blog le 23/1 dernier sur la prière pour vous éviter d'aller le chercher, en espérant qu'il peut vous aider:


Parler de Dieu et parler avec Dieu


Si certains sont choisis pour parler de Dieu explicitement par les
paroles, tous les chrétiens sont appelés à témoigner de Dieu, c'est-à-dire à parler de Dieu implicitement par leur vie. D'une manière ou d'une autre, on ne peut
bien parler de Dieu qu'à condition d'avoir parlé avec Dieu. Sans cette relation personnelle avec Dieu, on a beau parler avec éloquence d'un
Dieu qu'on connaît grâce à la Bible ou les cours de théologie, il reste un Dieu impersonnel, qui a créé le ciel et la terre, certes, mais qui n'aura jamais de place dans notre vie, et encore
moins dans notre cœur.


Mais comment parler avec Dieu qu'on ne voit pas? Dieu est là au plus profond de chaque personne. Pour le rencontrer, il
faut faire le vide dans notre cœur pour lui faire de la place et faire silence en nous
pour entendre sa voix. Si nous le désirons vraiment, Dieu vient en nous, "y fait son demeure" et parle cœur à cœur avec nous. C'est par cet acte de foi (appelé communément "prière") posé avec
humilité et fidélité, que la vie de Dieu grandit en nous jour après jour et nous transforme en "homme nouveau". La phrase de saint Paul: "Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en
moi" devient peu à peu une réalité que nous pouvons connaître.


Cette expérience vécue, le Dieu dont on parle sera un Dieu personnel qui est en chacun de nous, qui nous aime et qui respecte la
liberté qu'il a déposée en nous. Il reste toujours là à attendre et à frapper pour que nous lui ouvrions la porte et l'invitions à entrer dans notre cœur et dans notre vie. Mais souvent nous le
cherchons ailleurs, en dehors de nous, tandis qu'au-dedans, nous nous remplissons de tant d'autres choses de façon à ne pas lui laisser de la place ni le laisser parler en nous.


Comme Jésus a demandé à Pierre de marcher sur les eaux, Dieu nous appelle et nous demande de lui faire totalement confiance en
marchant dans le vide et le silence pour venir à lui. Demandons-lui son aide pour nous abandonner entre ses mains et nous lancer dans le vide
et le silence afin d'aller à sa rencontre.



Thuy-Diep



ltd 20/05/2011 05:30



Dominique, vous avez le bonheur durable en vous, car
le seul vrai bonheur durable,
absolu, infini, éternel, c'est Dieu lui-même
et il est au fond de vous à vous attendre, tout en respectant votre liberté. Il suffit que vous vous en rendiez compte et ne le cherchiez plus ailleurs. Et comme l'a dit Magdalie, Dieu est une
présence, une expérience. Une présence si discrète que vous pouvez percevoir seulement quand vous restez en silence dans un cœur à cœur avec lui. Et comme c'est une expérience personnelle avec un
Père qu'on vient de reconnaître comme tel, il vous faut du temps pour vous habituer à cette réalité inouïe. Car cette reconnaissance va bouleverser complètement votre vie et vous en serez ravi.
Imaginez que vous venez d'apprendre que votre vrai père est un roi et que vous êtes son héritier, vous allez tout changer en vous pour vous rendre digne de ce rang. Dieu est infiniment au-dessus
d'un roi terrestre et vous êtes son enfant bien aimé. Désinstallez de votre tête votre ancien "programme" sur le bonheur, sur un dieu dont vous doutez qu'il vous écoute et installez ce nouveau
"programme" sur un Dieu qui est votre père, qui s'intéresse à vous, qui vous aime, qui ne veut que votre bonheur, le vrai. N'oubliez pas qu'il a donné à ses enfants un mentor, l'Esprit Saint,
pour les guider dans toute démarche vers lui. Invoquez ce guide divin en tout, ayez confiance en lui et vous allez voir que "la vie ne vous pèse" plus jamais malgré les malheurs que vous pouvez
toujours rencontrer comme tous les autres humains. Mais croyez que "tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu" et qu'il "est avec nous jusqu'à la fin des temps", il l'a promis. (Jésus nous a
fait plein de promesses dans l'Évangile, on peut croire à la promesse d'un ami et on ne peut pas croire en celles de Jésus? Justement, c'est parce qu'on doute de ses promesses que Dieu ne peut
pas les réaliser car ce serait violer notre liberté.)



Guillaume, prier c'est juste établir une relation avec Dieu. Il est notre Père, il connaît bien chacun de ses enfants, il suffit de lui réserver fidèlement un
certain temps de notre journée pour rester en sa présence qui est en nous, sans aucun effort (doit-on faire un effort pour venir à son père?) Il nous appartient de poser ce seul acte de foi et
l'Esprit Saint fera le reste, à condition de l'invoquer en premier lieu, bien sûr! Je suis en union de prières avec vous, Guillaume, ainsi que tous ceux qui visitent ce blog, qui établit ainsi un
lien spirituel entre nous.



guillaume 19/05/2011 22:23



merci infiniment pour vos explications, Magdalie. J'essaie de prier, de faire comme vous expliquez.



Magdalie Nadeau 19/05/2011 15:13



Le Dieu-de-la-Vie se manifeste aussi au creux de nos désirs de vie, l'Esprit Créateur souffle à même nos «manque à être» afin de nous faire tendre vers les désirs d'être.  Alors écoute tes
soifs, tes manques et laisse monter en toi les mots contraires telle la liberté, l'amour vrai, le vrai, le beau... et formule une prière du coeur à partir de ces mots.  Écoute tes mouvements
intérieures qui surgiront les jours après et sache que DIeu est une «Présence» et non un concept à saisir, une expérience et non une idée sur DIeu préalablement.  L'auteur Éloi Leclec a
écrit un livre justement sur le DIeu du désir, car la volonté de DIeu sur nous n'est pas étranger à ce que notre coeur aspire, il fait grandir en soi les semences de vie déjà là ...



dominique 19/05/2011 07:29



"rejoindre à ton rêve", j'ai rêvé, j'ai prié ... j'ai demandé à Dieu de me donner le bonheur durable. ... mais c'est décevant. parfois je me décourage, je visite souvent les blogs qui
parlent des religions, des spiritualités ... la vie me pèse parfois ... mais je crois qu'il y a un dieu. Est-ce qu'il nous écoute ? je ne sais pas ...



Magdalie Nadeau 19/05/2011 01:31



Merci pour ces commentaires.  Cette poésie est une prière du fond de mon être-accompagnatrice spirituelle ignatienne...du Canada.  DOnc quand je dis que DIeu m'aide à devenir un autre
Lui-même, je veux dire que Dieu m'aide à «demeurer» en Lui dans ma vie intérieure et de prière afin que je devienne rayonnante de sa Présence, que Sa présence passe à travers ce que je suis.
Comme un des écrits de l'évangile: «ce n'est plus moi qui vit mais c'est le Christ qui vit en moi»


 



daniel 18/05/2011 19:09



ce que tu écris est magnifique , profond et pudique ...


j'aime beaucoup ce style de prière sans fioritures ...;laisser parler le coeur ..


c'est moins compliqué que de longues diatribes indigestes et vite oubliées


que le seigneur te bénisse


daniel



guillaume 18/05/2011 18:00



je me permets de vous poser une autre question sur ce poème. Que veut dire la dernière
phrase ? d'être en Toi afin d'être un autre ...? merci beaucoup.