Amis du Jardinier de Dieu

Shay, enfant autiste

Publié le 7 Juin 2011 par Amis du Jardinier de Dieu in Histoire du jour

enfant-autiste.jpgOn dit que Dieu fait tout avec perfection…

Où est la perfection en Shay, mon fils?

Il ne peut pas comprendre les choses comme les autres enfants.

Il ne peut pas se souvenir comme les autres enfants…

Où est donc la perfection de Dieu?

Je crois qu’en créant un enfant handicapé comme mon fils,

la perfection que cherche Dieu est: comment nous réagissons face à cet enfant…

 

Un après-midi, Shay et moi nous nous promenions près d’un parc où des garçons jouaient au base-ball. Shay voulait participer à ce sport. Je savais bien que Shay ne pouvait répondre aux critères de « recrutement » de ces garçons. Mais, je demandais quand même à l’un des joueurs de champ si Shay peut y participer…Après quelques instants de réflexion, il accordait à ma demande.

Shay était content de mettre son gant et se lança sur le terrain.

 

Voici ce qui se passait le match avec Shay :

« A la fin de la huitième manche, l’équipe de Shay a marqué quelques points mais reste toujours menée de trois points. Vers la fin du neuvième tour, l’équipe de Shay gagne encore un point! L’équipe a maintenant deux points de retard et encore une chance de remporter la partie…

Chose étonnante, on lui donne la batte. Tous savent qu’il est presque impossible de gagner car Shay ne sait ni comment tenir la batte, ni comment frapper une balle.

Lorsque Shay s’est placé sur la zone de réception (marbre), le lanceur avance de quelques pas et lance la balle assez  doucement pour que Shay puisse au moins la toucher avec la batte.

Shay frappe lourdement au premier lancer, sans succès. Un des ses coéquipiers vient à son aide et les deux prennent la batte, attendant le prochain lancer.

Le lanceur avance davantage et jette légèrement la balle à Shay pour aider Shay.

Il aurait pu facilement la lancer au premier but, éliminer Shay et le jeu se terminait. 

Mais voilà, le lanceur jette la balle très haut dans le champ droit loin au delà du premier but.

Tous se mettent à crier : « Cours au premier but, Shay! Cours au premier but !!! »

Jamais il n’avait eu l’occasion de courir au premier but…Shay galope le long de la ligne de fond, tout étonné. Quand il atteint le premier but, le voltigeur de droite a la balle en main; il pourrait facilement la lancer au deuxième but, ce qui éliminerait Shay qui court toujours.

Mais il lance la balle par dessus le troisième but et tous crient: « Cours au deuxième! Cours au deuxième !!! »

Les coureurs devant Shay s’approchent du deuxième but, l’adversaire se dirige vers le troisième but  et s’exclame : « Cours au troisième! »

Quand Shay passe par le troisième, les jeunes des deux équipes le suivent en s’écriant: « Fais tout le circuit, Shay !!! »

Shay complète le circuit, atteint la zone de réception (le marbre) et les joueurs le soulèvent sur leurs épaules.

Shay est un héros !!!! Il vient de faire le grand chelem et de gagner le match pour l’équipe. »

                                              

Le père de Shay plein de larmes aux yeux disait : « ces 18 garçons (2 équipes) ont atteint leur propre niveau de la perfection de Dieu. »

Anonyme
Source de l'image http://www.lefigaro.fr/medias/2007/10/06/20071006.FIG000000869_31714_1.jpg

Commenter cet article

soan 08/06/2011 20:34



Qu'il existe de vraies histoires comme celle-ci !



luc 08/06/2011 15:40



belle histoire !