Amis du Jardinier de Dieu

Sors du silence ?

Publié le 31 Octobre 2015 par Kim-Liên in Poème

marche.jpg

Ce mot s’adresse à moi-même et à tous ceux et celles qui aiment rester en Silence.

Est-ce que tu acceptes de sortir du silence ?
Si tu ne le veux pas, reste avec le silence
Et quand le silence te parle,
Il te propose : « Bien-aimé(e), on va marcher ensemble »
Alors, tu quittes ta cellule,
tu marches avec ton silence,
pendant ce trajet, écoute ce qu’il te dit …

Entends-tu sa voix ?
Oui, il me dit d’écouter le silence des autres,
d’aller vers les autres,
de faire une longue marche avec les autres.

Désormais, ta vie est tracée par la présence des autres.
Et n’oublie jamais que le silence te parle.

Commenter cet article

julia 20/11/2010 22:30



Comme tout le monde, j’ai rêvé d’une vie ressemblant à un conte de fée. Mais, des choses difficiles sont arrivées dans ma vie. A l’âge de trois mois, mon fils est atteint d’une maladie
inguérissable. Mon enfant deviendrait handicapé. C’était terrible ! La peur, l’angoisse, la honte … m’ont envahie jour après jour, pourtant j’aime mon fils. Mais mon amour pour lui ne
suffisait pas pour supprimer les idées noires dans ma tête. Qu’est-ce que j’ai fait ? Dieu nous a-t il puni, mon mari et moi ? L’enfant grandissait…, nous évitions de parler notre
problème aux autres. J’étais très malheureuse. L’année après l’année, il n’y avait plus d’amour dans notre couple. Le silence régnait dans notre foyer ! il y eu des moments où je voulais
quitter cette vie infernale. Heureusement, le beau jour est arrivée, je ne vous raconte pas tous les détails : j’ai décidé de parler à mon mari des sentiments cachés au fin fond du cœur en
pleurant. Etonnamment, lui aussi, il pleurait comme moi. A la fin nous avons trouvé une solution pour mon fils : il faut l’aimer en le promenant partout avec nous, en l’emmenant chez les
amis … Maintenant, notre vie quotidienne n’est jamais facile malgré les aides et les soins d’infirmiers, mais nous découvrons que cette situation n’est ni punition ni fardeau. Ce fils est notre
amour. Nous avons besoin de lui. Tant qu’il est là avec nous, nous le chérissons. Je peux écrire  ces mots grâce à Rosy (à côté de moi, je suis chez elle) qui m’a aidé à
traverser les années noires. Merci Rosy, ma très chère amie.



la petite jardinière 21/11/2010 08:20



merci beaucoup à julia



simone 17/11/2010 17:59



j'ai peur du silence. et je ne peux pas aller vers les autres. Qu'est-ce que je dois faire,
alors ? la vie est triste pour moi, pourtant quand j'écris ces mots, je me sens mieux. Très drôle.



La petite jardinière 21/11/2010 08:21



merci et bonne journée simone



rosy 06/11/2010 22:51



on peut parler de tout et de rien : sortir du silence ? c'est ça ? pour établir un dialogue, une conversation, il faut une confiance. j'ose écrire les commentaires sur ce blog, car je connais ce
blogueur. J'ai une certaine confiance à ce blog. Merci pour cet espace de libre parole.



La petite jardinière 08/11/2010 08:57



Merci beaucoup Rosy. Comme vous parlez de la confiance, je me permets de citer l'article publié sur le blog :"la confiance n’est jamais un pur « don » : elle est quelque chose que l’on construit, pour soi et pour l’autre ; quelque chose que l’on
« fait » et que, parfois, l’on « défait ». " http://0z.fr/SOPTh



Béatrice 05/11/2010 15:03



bonjour Sonia,  je souhaite savoir si le silence vous parle ? et vous dit quelque chose ? J'aime bien parler, c'est tout. Sortir du silence ne me pose aucun problème. Bon we à
vous. A lundi la petite jardinière. Merci.



La petite jardinière 06/11/2010 14:55



Bon weekend Béatrice, merci et à lundi



sonia ritz 05/11/2010 14:34



il n'y a pas de silence là où il y a de la vie ,il suffit juste d'écouter pas necéssairement avec ses oreilles (les miennes ne marchent plus très bien depuis si longtemps ) mais écouter avec le
coeur *


Comme un sourd lit sur les lèvres ,il faut savoir lire les silences de la vie


grosses bises


Sonia



La petite jardinière 06/11/2010 14:58



Ecouter avec le coeur ... c'est beau ! merci Sonia. Je vous embrasse et merci.