Amis du Jardinier de Dieu

Tous pour le mariage - Lettre de Mgr Robert Le Gall (Toulouse)

Publié le 11 Novembre 2012 par Amis du Jardinier de Dieu

monseigneur-le-gall.jpgEn affirmant ses convictions à propos de la proposition de loi "mariage pour tous", Monseigneur Le Gall s'adresse tout particulièrement aux catholiques de notre diocèse, pour les inviter à assumer leur propre responsabilité d'hommes et de chrétiens.

Une conviction fondée en humanité

Ce qui nous mobilise, c’est la conviction, fondée en humanité, que le mariage ne peut exister que dans un engagement public entre un homme et une femme ; ce n’est que dans ce milieu naturel de l’union des époux, au sein d’une famille, que peuvent naître et grandir des enfants.

Quand je dis  nous, je ne parle pas seulement des évêques récemment réunis à Lourdes, ni des catholiques, ni des chrétiens qui se prononcent dans ce sens, mais aussi des Juifs, des Musulmans et bien des personnes de tous milieux ; nous réagissons  au nom du bon sens, que la théorie du gender tente de miner depuis plusieurs années. Avant même d’invoquer des motifs venus de notre foi, fondée sur la Parole de Dieu et celle de Jésus lui-même, nous nous plaçons ensemble sur le terreau de l’expérience séculaire des êtres humains, consacrée par les religions.

Ne pas remettre en cause la structure même de la société

Nous demandons que la structure même de la société ne soit pas remise en cause par « un brouillage des généalogies, des statuts et des identités », comme dit le Grand Rabbin Gilles Bernheim, « par une confusion entre l’égalité et la similitude », pour reprendre les mots de Mohammed Moussaoui, Président du Conseil français du culte musulman en France.

Nous assistons à un trafic dangereux des relations humaines qui sont structurelles pour la personne : relations entre hommes et femmes, entre époux, entre parents et enfants ; ce sont ces derniers qui portent et porteront les graves conséquences d’un refus d’accepter la condition humaine différenciée, en sa fragilité certes, mais aussi en sa beauté.

Nous ne sommes pas contre les personnes à tendance homosexuelle

Nous ne sommes pas contre les personnes à tendance homosexuelle, puisque nous les écoutons et les recevons, puisque nous appelons à les respecter, mais nous ne pensons pas, comme un certain nombre d’entre elles, que le mariage avec une personne de même sexe soit la solution à leur quête d’identité. L’expérience montre qu’elle peuvent suivre d’autres chemins, non sans combats comme il en va de chacun de nous, pour trouver leur équilibre et apporter à la société leurs talents propres.

Penser aux générations futures

Les jeunes continuent à plébisciter la famille, bien qu’il n’en existe pas de parfaite : les sondages divers le montrent bien ; je le lis souvent pour ma part dans les lettres que les adolescents m’écrivent pour demander leur confirmation. C’est avec eux et pour eux que nous nous mobilisons, eux qui nous disent le respect qu’ils gardent pour leurs camarades qui peuvent avoir d’autres orientations.

La responsabilité d’une « bonne nouvelle » à donner

C’est pourquoi j’encourage les catholiques du diocèse de Toulouse, au nom de leur humanité et au nom de leur foi au Christ, vrai Dieu et vrai homme, né de la Vierge Marie, à prendre leurs responsabilités de baptisés et de confirmés. Il s’agit de porter au monde la bonne nouvelle – c’est aussi cela la « nouvelle évangélisation » – de la distinction et de la complémentarité des sexes, de la beauté du mariage et de la famille, dans la grâce de notre Créateur et Sauveur.

Que Dieu nous aide et nous éclaire ! Je vous bénis de tout cœur."

+fr. Robert Le Gall, Archevêque de Toulouse – 9/11/12

Commenter cet article