Amis du Jardinier de Dieu

Une belle histoire du Japon

Publié le 21 Mars 2011 par HMT traduit par LTD in Histoire du jour

Après le sinistre du 11 mars 2011 au Japon, un secouriste d'origine étrangère raconte:

fukushima.jpgHier soir, j'ai été envoyé dans une école primaire pour aider le Comité d'autogestion à distribuer des rations alimentaires aux sinistrés. Au bout de la longue file d'attente sinueuse, j'ai remarqué un petit garçon de 9 ans environ, qui n'avait sur lui qu'un tee-shirt et un short. Il faisait très froid et comme il était le dernier, j'ai craint que quand son tour viendrait, il ne lui reste plus rien à manger. Je me suis approché pour lui parler. Il a dit qu'il était à l'école quand le tremblement et le tsunami étaient survenus pendant le cours d'éducation physique. Son père qui travaillait non loin de là avait accouru à l'école. Du balcon du troisième étage de son école il avait vu son père avec sa voiture emmenés par le courant d'eau, il était sûr que son père était mort. Quand je lui ai demandé où était sa mère, il a dit que sa maison se trouvait au bord de la mer, il ne pensait pas que sa mère et sa sœur aient pu se sauver à temps. Le petit s'est tourné pour essuyer rapidement ses larmes après m'avoir donné ces renseignements sur ses proches. Pensant qu'il avait froid, j'ai enlevé ma veste pour l'envelopper. Le sac contenant ma ration alimentaire du soir est ainsi tombé de la poche de ma veste, je l'ai ramassé, le lui ai donné en disant: "Il est probable qu'il n'y aurait plus de nourriture pour toi quand vient ton tour, c'est ma ration, j'ai déjà mangé, mange-la pour apaiser un peu ta faim".

Le petit garçon a pris mon sac de vivres et s'est courbé en guise de remerciements. J'ai cru qu'il allait dévorer tout de suite le contenu du sac, mais non, il est allé directement à l'endroit où se trouvaient les secouristes et a déposé le sac dans la boîte des rations que ceux-ci étaient en train de distribuer, puis il est retourné à sa place dans la file. Fort étonné, je lui ai demandé pourquoi il n'avait pas mangé et avait remis le sac dans la boîte. Il a répondu: "Il y a d'autres personnes qui ont peut-être plus faim que moi. C'est plus juste de faire ainsi pour que les secouristes puissent faire une distribution collective à tout le monde."    

Après avoir entendu cela, je me suis tourné pour pleurer, de peur que les autres ne me voient. C'est si émouvant! C'est prodigieux qu'un enfant de 9 ans en troisième année primaire puisse m'enseigner une leçon de conduite humaine au moment le plus malheureux, une leçon extrêmement touchante sur le sacrifice!  

Une nation avec des enfants de 9 ans sachant être patients, endurer la souffrance et se sacrifier pour les autres, est certainement une grande nation. Ce pays se trouve actuellement dans les heures les plus critiques du désastre, mais il est certain qu'il se relèvera plus fort grâce à ses citoyens capables du sacrifice de soi dès leur petit âge.

Source de le photo : http://www.politique-actu.com/files/23612-fukushima-center,bWF4LTQyMHgw.jpg

Commenter cet article

Lautreje 23/03/2011 07:38



impressionnant et très émouvant ! Oui le Japon se relèvera, plus fort encore !



mamiekeke 22/03/2011 00:51



 


Hé oui parfois les enfants en remontrent aux aldultes quelque soit le pays d' où ils viennent , bravo à cet enfant et souhaitons qu' il pense toujours ainsi .


 


Bonne nuit à mes petites jardinières et gros bisous marseillais .


RENEE (mamiekéké).



Les petites jardinières 22/03/2011 08:58



Merci beaucoup  notre très chère marseillaise, Michèle et à tous les ami(e)s qui prennent du temps pour laisser des messages sur ce blog. Bonne journée et à bientôt.