Amis du Jardinier de Dieu

Une rencontre avec Petit !

Publié le 29 Décembre 2010 par La petite jardinière in Amis

dessin-sur-tuile.jpg

 

La force de la joie communiquée par la beauté du dessin permet de mettre en place ces mots qui viennent d’une vraie expérience douloureuse. Ces mots deviennent la louange et le grand remerciement à tous ceux qui contribuent au développement spirituel et humain.

J'ai perdu ma mère car elle m’a abandonné.

J’ai perdu l’Amour, j’étais traumatisé.

Cette séparation m’a plongé dans l’effroi

Et a fait que mon cœur s’est mis à avoir froid

Le bébé que j’étais n’a rien compris du tout

Et petit à petit je suis devenu fou.

Je me suis affolé dans le monde, perdu

Plus tard, par hasard, je T’ai rencontré, le Petit Jésus.

Tu m’amenais dans la Vérité.

Une nouvelle Vie commençait

Qui fait de moi celui que je suis maintenant

Dès lors je suis heureux de vivre et d’espérer.

Que toute humanité ait aussi la gaieté !

Pour fêter la fin de cette année,

Il faut chanter, danser,

Louer Celui qui nous a créés.

 

Xavier-Christophe & Xuân-Huong

Commenter cet article

♪ ♬♪.-**-._ⓇⓄⓈⒾⒶ_.-**-.♪ ♬♪ 27/01/2011 06:32



Je découvre votre blog via celui de Daniel-----


Soyez béni------- et bonne journée-----



Xuan-Huong 27/01/2011 08:27



Merci beaucoup. Bonne journée à vous aussi.



Patoue Petit 29/12/2010 16:37



Ce sont les petits riens qui sont parfois plus importants que les grands moyens. Un sourire, une pétale, une plume qui s'envole et se pose à nos pieds, le chant d'un oiseau, etc, tout cela, ce
sont peut-être que des signes insignifiants, mais bien d'un langage particulier qu'il faut apprendre pour composer. Ce poème, dans un grand malheur, même si tout est bouleversé, chamboulé,
tout cassé, il y a la force qui est toujours là, même dans la plus grande solitude ou face à une grande tristesse, le regard se redresse, même si rien ne peut remplacer la perte, il y a
toujours un visage aux paysages multiples, haut et fort en couleur.


Je vous souffle des bises en couleur des mille éclats.



La petite jardinière 29/12/2010 20:27



"peindre est un des moyens de mettre au monde une réalité qui repose dans l'invisible et demande à être contemplée ..." c'est une partie du commentaire de Martine hier sur facebook. Je ne sais
pas peindre, mais j'aime beaucoup les peintures. Merci Patoue pour ce beau dessin et ton beau commentaire.






baya 29/12/2010 16:05



Une belle peinture comme celle là ne pouvait  allée qu'avec un beau poème ! bien penser de l'avoir mis ici il donne du gaie à la tritesse de l'abandon!!! alors on danse pour cette fin
d'année !


Bon moi j'ai quand m^me l'impression que ce beau poème est bien le passé d'une personne ! il y a toujours et on trouve toujours le plus de réconfort au près du tout puissant, c'est bien le seul
qui ne nous rejette pas qui que nous soyons et ou que nous nous trouvons .


Je dvine qu'il est écrit au masculin dece fait il s'agit de l'histoire de Xavier-christophe.


 


bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz  à tous et d'avance Bonne année!



La petite jardinière 29/12/2010 16:22



Une vraie histoire, Baya. C'est le PETIT qui guérit les malades, c'est PETIT qui contribue aux moyens pour aider et soigner les gens dans ces difficultés. Merci pour ta rapidité, chère Baya. A
bientôt.