Amis du Jardinier de Dieu

Accueillir cette retraite imposée à domicile ?

Publié le 26 Mars 2020 par Amis du Jardinier de Dieu in Carême, Histoire du jour

La situation de confinement que nous vivons en ce moment peut être subie ou choisie. Subie si nous nous sentons contraints et forcés de rester à la maison, empêchés de voir les siens, empêchés d'aller et venir comme bon nous semble, contraints à une vie stérile qui est résumée par courses, télé, dodo… Elle peut aussi être choisie, j'entends par là que nous pouvons accepter cet état de fait de devoir rester confinés et de développer tout un tas de situations qui, rassemblées au moment du coucher nous permettront de voir cette journée comme une avancée, pour nous chrétiens, dans la quête de Dieu.

 

En effet, râler, pester, souffler, tempêter, rager, maugréer, tourner en rond n'apporte qu'agacement et ruine un temps précieux qui nous est donné par notre Seigneur. En effet, qu'y a-t-il de plus précieux que le Bon Dieu nous ait donné que le temps et la volonté ?

 

Si je choisis d'être confiné, je veux dire par là accepter pleinement cette situation pour mon bien et celui des autres afin de ne pas colporter ce fichu Covid 19, si je choisis en conscience que ce temps passé à la maison peut être occupé par des activités constructives, alors, peut-être que je vais pouvoir me décentrer, penser aux autres, à ma famille, à la vieille dame du bout de la rue, à préparer mes cadeaux de Noël, à lire, à regarder une émission ou un film qui me détendront, à prier, à dire mon chapelet, c'est sûr, ma journée va être bien remplie !

 

En soi, Dieu n'a pas besoin de nous pour vivre. Il existait bien avant nous et ne s'ennuyait pas. Mais parce qu'il est tout amour, il nous a créés et s'est même incarné par amour en Jésus-Christ pour nous sauver de la mort éternelle… Ce mystère est grand, mais il nous invite, chacun, par la volonté qu'il nous a donnée et que nous pouvons utiliser librement, à continuer l'incarnation de son Fils en faisant sa volonté. Faire sa volonté, c'est peut-être commencer par s'asseoir, prendre Prions en Église ou Magnificat, l'ouvrir, lire les textes du jour, lire les commentaires en demandant au St Esprit d'ouvrir notre intelligence, remercier le Créateur pour sa Parole, et seulement là, commencer à faire son ménage, à lire, à faire ses courses (avec le papier nous autorisant à sortir), saluer de loin Mme une telle, regarder le ciel, entendre les oiseaux, sentir les fleurs… et Dieu s'inscrit dans cette démarche, Il aime qu'on aime ! Dieu ne s'impose pas et ne s'imposera jamais dans nos vie. A nous de lui laisser une place grandissante pour que nous révélions sa bonté au monde.

Voici une retraite à domicile faite de lectures, de prière, d'adoration, d'amour envers les autres.

Ce confinement en plein carême est une grâce qui nous est donnée pour laisser Dieu s'immiscer en nous et faire de nous des porteurs d'espérance dans ce monde désespéré.

Ludovic Baudin

Commenter cet article