Amis du Jardinier de Dieu

La présence du passé

Publié le 14 Juillet 2013 par Patrick Cannard in Pensée du jour

http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/14949246.jpg

Il m’arrive souvent comme aujourd’hui, dans mes rêves, de voyager jusqu’à Avallon, une petite ville de Bourgogne où j’ai vécu sans doute l’année la plus heureuse de mon existence, voici maintenant plus de 30 ans. J’y revisite les lieux et y rencontre ceux que j’ai aimé autrefois lorsque j’exerçais la profession d’enseignant en LEP (Lycée d'Enseignement Professionnel), avait des responsabilités dans le scoutisme. Je logeais alors dans un presbytère entouré de 4 prêtres diocésains en activité. Une forme de vie communautaire où chacun pouvait partager au cours d'un repas la richesse de son apostolat.

Oui, ce fut la plus belle année de ma vie où l’appel de Dieu se fit entendre.

Quand il m'arrive de rêver de cette période, c'est comme un cadeau du ciel, j’entre dans un monde virtuel où la mémoire se reconstitue, s’actualise de façon créatrice avec une liberté sans limite, mais tout me parait bien réel avec ma présence qui communique avec d’autres personnes et semble vouloir poursuivre un dialogue qui un jour à cause de mon départ s’est définitivement rompu.

Parfois l’aventure intérieure est si vivante et si intense que je suis en allégresse et improvise des « Alléluia » en action de grâce au Seigneur dans l’église de ce lieu béni où je me rendais chaque jour autrefois pour prier. Et comme en écho, en un lieu souterrain, dans la crypte de cette même église, j’entends alors d’autres "alléluia" qui me répondent et poursuivent la mélodie de la manière la plus harmonieuse qui soit. Ce sont des enfants, mes anciens élèves et chers petits scouts. Ils chantent avec moi des cantiques nouveaux pour plaire à Dieu.

Quand je les rejoints, ils sont presque tous là avec leur propre voix et leurs figures juvéniles à me sourire. Ils sont très joyeux comme pour un jour de fête et leur regard pétillent de vie.

Ô Que c’est beau ce que je vois dans mes rêves la nuit !

Est-ce une anticipation du Royaume des cieux tel que je le connaîtrai peut être un jour à l’heure de ma mort ou l’expression de mes désirs inaccomplis, inachevés. Peut être un mélange des deux ?

Mais chaque rêve, même le plus sublime, a une fin et quand je dois me réveiller et retourner à la réalité de mon quotidien, il ne me reste plus qu’un goût de nostalgie avec mes souvenirs du passé et je me demande ce que sont devenus tous ces visages que j’ai croisé un jour dans mon existence et qui m’habitent désormais à tout jamais comme des anges dans la lumière de l’Esprit, invisible à nos yeux mais présent à notre cœur.

Patrick Cannard

ange, anges, rêve, passé

ange, anges, rêve, passé

Commenter cet article

Mélanie 16/07/2013 20:44

comment peut-on oublier le passé ? oui, comme vous le dites, Denise, il est toujours présent dans le coeur, il s'en va et il revient, car il fait parti de ma vie.
belle soirée !

Denise 16/07/2013 13:40

Merci pour ce très beau billet et deux superbes photos.
Il m'arrive également de penser à tous ces merveilleux visages que j'ai connu. Nous avons pris des chemins différents et je me dis que c'est la vie... avec un brin de nostalgie. Comme vous le dites, "présent à notre coeur".
Belle journée.