Amis du Jardinier de Dieu

La miséricorde, l'amour, le coeur de Jésus

Publié le 2 Juin 2016 par Martine de L. in Coeur de Jésus

L'encyclique Dives in Misericordia sur la Miséricorde divine écrite par le pape Jean Paul II le 30 novembre 1980 commence par cette phrase : « Dieu riche en miséricorde est Celui que Jésus-Christ nous a révélé comme Père : c'est Lui, son Fils, qui nous l'a manifesté et fait connaître en lui-même" (1, 1). Puis il cite la constitution Gaudium et Spes: «Nouvel Adam, le Christ ... manifeste pleinement l'homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation (...) L'homme et sa vocation suprême se dévoilent dans le Christ par la révélation du mystère du Père et de son amour" (1, 5 - 1,6)

Dans l'Ancien Testament Dieu est omniprésent. Le Dieu des Hébreux est un Dieu unique, alors que les autres civilisations contemporaines adorent plusieurs dieux et déesses. Ce Dieu unique est tout puissant. Jésus, en s'incarnant, nous révèle un Dieu d'amour et de miséricorde. Un Dieu qui n'est qu'amour. Un Dieu tout puissant certes, mais pas par domination ou destruction, par la toute puissance même de l'Amour. Jésus nous apprend aussi que nous sommes les fils bien aimés de Dieu et que nous sommes appelés à lui ressembler.

Comment croire et comprendre tout cela ? Comment en vivre ? Quel chemin prendre ? Il en existe plusieurs car chaque individu est unique. Chacun de nous a à suivre son propre chemin. Mais nous avons tous un même but : rejoindre le Père dans son amour et le partager entre nous. "Jésus nous a révélé son Père, un Dieu riche en miséricorde" nous dit Jean Paul II. Qu'est-ce que la miséricorde ? "Plus peut-être que celle de l'homme d'autrefois, la mentalité contemporaine semble s'opposer au Dieu de miséricorde, et elle tend à éliminer de la vie et à ôter du cœur humain la notion même de miséricorde" (Dives in Miséricordia - 2, 13). Voilà une indication : la miséricorde se trouve dans le coeur de l'homme. Nous avons un travail à faire sur nous-mêmes. Qu'est-ce que veut dire pour moi le mot miséricorde ? Pourquoi je crois en Dieu ? Qui est Dieu pour moi ? Est-ce que je crois que Dieu est miséricordieux ? Ces questions doivent être posées, mais il est très difficile d'y répondre. Où est la vérité ? La recherche de la vérité est légitime et importante, mais elle ne peut se faire que dans l'humilité. Accepter de ne pas savoir ou pouvoir répondre à tout, accepter que la vérité vienne d'un autre que moi. Ecoutons Jésus : "Dis à l'humanité douloureuse de se blottir dans Mon Coeur Miséricordieux et Je la comblerai de paix." (Petit Journal de Ste Faustine, n° 1937). Cela pourrait être une réponse. Jésus nous offre son Coeur Miséricordieux. La miséricorde c'est l'indulgence, la bienveillance, le pardon, l'absence de jugement, la compassion, le respect et l'attention à l'autre, la sensibilité à la misère et à la souffrance d'autrui, la bonté, la tendresse ... Tout cela ne se résume t'il pas à l'Amour ?  Comprendre et aimer... Aimer et comprendre. La miséricorde a quelque chose à voir avec la confiance. Accepter la miséricorde de l'autre, de Dieu, suppose lui faire confiance. Nous sommes bien dans une relation d'amour, de coeur à coeur. Et cela implique pour nous d'avoir une attitude de miséricorde dans nos relations envers les autres. Jésus nous dit : « Je ne suis qu’Amour et Miséricorde. Il n’y a pas de misère qui puisse se mesurer à Ma Miséricorde, ni en venir à bout puisqu’au moment de se communiquer, elle s’amplifie. L’âme qui fait confiance à Ma Miséricorde est la plus heureuse car Je prends Moi-même soin d’elle. » (Ste Faustine, Petit Journal, n°1272).

Jean Paul II nous dit : "L'Eglise semble professer et vénérer d'une manière particulière la miséricorde de Dieu quand elle s'adresse au cœur du Christ. En effet, nous approcher du Christ dans le mystère de son cœur nous permet de nous arrêter sur ce point - point central en un certain sens, et en même temps le plus accessible au plan humain - de la révélation de l'amour miséricordieux du Père, qui a constitué le contenu central de la mission messianique du Fils de l'homme." (Dives in Misericordia - 13, 113)

Et le Pape François nous dit :" La miséricorde, c’est la loi fondamentale qui habite le cœur de chacun lorsqu’il jette un regard sincère sur le frère qu’il rencontre sur le chemin de la vie. La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours malgré les limites de notre péché." (Bulle d'Indiction du Jubilé extraordinaire de la Miséricorde - 2)

Avec l'Eglise, tournons nos coeurs vers le Coeur miséricordieux du Christ.

Martine

Commenter cet article