Amis du Jardinier de Dieu

Voici venu le temps du coeur de Jésus

Publié le 29 Juin 2016 par Martine de L. in Coeur de Jésus

La recherche scientifique nous apprend que notre planète Terre existe approximativement depuis 4,6 milliards d'années et que l'on trouve des traces d'êtres humains datées de 2 millions d'années. Jésus Christ que la tradition chrétienne dit Fils de Dieu, est venu à notre rencontre prendre notre condition d'homme il y a un peu plus de 2000 ans. Ensuite, tout va très vite. La période du Moyen Age développera une certaine idée de la foi chrétienne correspondant aux mentalités de l'époque. Puis la civilisation occidentale évolue à travers la période de la Renaissance et des Lumières, des grandes découvertes scientifiques, philosophiques et géographiques. L'Europe et le monde s'ouvrent, c'est le temps de l'esprit humain. Des bouleversements géopolitiques s'ensuivent. La place de l'Eglise dans les sociétés et dans l'esprit des peuples en subit les contrecoups et des excès se font jour. Cette nouvelle ère se poursuivra jusqu'à nos jours, avec les bouleversements et les horreurs du XXè siècle, avec les crises et les manques de repères de notre XXIè siècle. Il est intéressant de remarquer que dès la crucifixion de Jésus son coeur a été transpercé nous donnant un symbole fort de son don d'amour pour nous, mais jusqu'au 18è siècle, début de la période dites "des Lumières" en Europe occidentale, la foi catholique n'a pas spécialement développé la connaissance de la Miséricorde Divine liée au Coeur de Jésus, mis à part quelques personnalités remarquables ( St Anselme, Saint Bernard de Clairvaux, St François d’Assise, St Albert le Grand, St Bonaventure, Ste Gertrude la Grande, Ste Catherine de Sienne, St Henri Suso, St Bernardin de Sienne, St Pierre Canisius, St Jean Eudes, ...). Et, à la veille de ce moment décisif de l'Histoire humaine, à la toute fin du 17è siècle, Jésus Christ intervient lors des apparitions de Paray-Le-Monial pour demander que l'on tourne notre regard vers son Coeur, siège et source de son amour pour nous, de sa bonté, de sa compassion pour l'humanité et pour chacun de nous. Au début du 20è siècle à nouveau, en Pologne, il nous révèle sa Miséricorde Divine par l'intermédiaire de Sainte Faustine. Sur ces 2 derniers siècles, si violemment mouvementés à l'échelle humaine, Jésus Christ insiste pour nous faire connaitre son Coeur.  Le temps du Coeur de Jésus n'est-il pas venu dans l'histoire humaine ? Il y a peut être là un appel à entendre, une main tendue à saisir, un amour offert à recevoir, une foi en Jésus à redécouvrir. Nous sommes dans le registre de la confiance et de l'amour. Dans le registre de la relation personnelle et intime avec Jésus. Dans le registre aussi de notre responsabilité vis à vis de notre monde : nous pouvons en union avec le Coeur de Jésus, source d'amour infini, porter dans notre coeur les misères de notre monde. Nous pouvons changer notre regard sur le monde en le modelant sur le regard miséricordieux de Jésus. Qu'est-ce qu'un regard miséricordieux ? Quel est mon regard sur les autres, proches ou lointains ? Le regard de Jésus sur nous et sur l'humanité passe par son Coeur. Un regard qui aime. Acceptons-nous ce regard ?

Jean Paul II a parlé de " L’homme déraciné du terrain le plus profond de son existence spirituelle. L’homme condamné à avoir de nouveau un “cœur de pierre”. Privé du “cœur de chair” qui soit capable de réagir avec justesse au bien et au mal." Il a dit aussi : " Partout, dans la société, dans nos villages, dans nos quartiers, dans nos usines et nos bureaux, dans nos rencontres entre peuples et races, le “cœur de pierre”, le cœur desséché, doit se changer en “cœur de chair”, ouvert aux frères, ouvert à Dieu. Il y va de la paix. Il y va de la survie de l’humanité. Cela dépasse nos forces. C’est un don de Dieu. Un don de son amour" (Homélie du Pape Jean Paul II - Paray-le-Monial - France - Dimanche, 5 octobre 1986).

"Le Cœur du Bon Pasteur nous dit que son amour n’a pas de frontières, il ne se fatigue jamais et ne se rend jamais. Là nous voyons sa manière continuelle de se donner, sans limites ; là nous trouvons la source de l’amour fidèle et doux, qui laisse libres et rend libres ; là nous redécouvrons chaque fois que Jésus nous aime « jusqu’au bout » (Jn 13, 1), sans jamais s’imposer." Pape François - Solennité du Coeur de Jésus - 3 juin 2016

Voici venu le temps du Cœur de Jésus pour chacun de nous et pour notre monde.

Martine de L.
image
http://radionotredame.net/wp-content/uploads/2016/06/sacr%C3%A9-coeur.jpg

Commenter cet article